La Municipalité a commémoré, le vendredi 5 décembre, la journée nationale d’hommage aux Morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie.

Dès 18h, au Monument aux Morts, les forces vives de la commune (les sapeurs-pompiers, la police municipale), les porte-drapeaux ou encore de nombreux dirigeants d’associations étaient réunis aux côtés de Michel Decker (Maire de Florange) et les élus au Conseil Municipal pour rendre hommage aux soldats « Morts pour la France » durant la Guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie. Les rapatriés d’Afrique du Nord, les disparus et populations civiles victimes des massacres et exactions en Algérie, les victimes civiles des combats du Maroc et de la Tunisie ont été également honorés.

Michel Decker ainsi que le Président de l'U.N.C. ont déposé chacun une gerbe de fleurs au Monument aux Morts.

La Guerre d’Algérie fît des centaines de milliers de morts et causa le départ vers la métropole de centaines de milliers de rapatriés et de harkis coupés de leur terre natale par un conflit qu'ils n’avaient pas voulu et dont ils portent la mémoire.

Le premier magistrat a lu le message de Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’Etat aux Anciens combattants et à la Mémoire. Ce message invitait notamment chacun : « à se souvenir du courage mais également des souffrances endurées par ceux qui sont "Morts pour la France". ». Il mettait l’accent sur le nécessaire devoir de mémoire : « 60 ans après le début de la Guerre d’Algérie, l’heure est à la transmission de cette mémoire mais aussi à la réconciliation. Nous devons tendre la main vers l’Algérie, le Maroc et la Tunisie pour construire une mémoire partagée qui n’oublie rien ni personne, seul gage de paix et d’amitié. Les jeunes générations doivent garder intacte cette mémoire, la cultiver tout en tissant des liens avec l’autre rive de la mer Méditerranée, ce fantastique berceau de civilisations qui doit surmonter ses conflits pour redevenir le creuset d’une coopération indispensable au XXIème siècle ».

Cette cérémonie commémorative s’est achevée au Foyer des Marguerites par le traditionnel verre de l’amitié.