Écologiques, efficaces et économiques, les produits d'entretien faits maison sont très faciles à concevoir. Dans le cadre d’un atelier proposé à la Médiathèque (en ce mois d’avril placé sous le thème de l’Ecocitoyenneté), Sylvie Giacometti, Chargée de mission à la Communauté d’Agglomération du Val de Fensch a dévoilé comment réaliser un produit nettoyant multi-usages et utiliser des produits sains et naturels pour faire son ménage.

Les produits de grande marque utilisés au quotidien pour l’entretien ménager sont d’une grande nocivité. Pour s’en convaincre, il suffit de lire les symboles inscrits sur l’emballage évoquant le risque qu’ils représentent. Sylvie Giacometti, Chargée de Mission à la Communauté d’Agglomération du Val de Fensch était présente à la Médiathèque le temps d’un atelier intitulé « Le Grand Ménage ». Avant d’enter dans le vif du sujet, à savoir la conception d’un produit nettoyant multi-usages, elle a présenté aux personnes présentes, en s’appuyant sur un film pédagogique, les 9 pictogrammes de danger (« j’explose », « je flambe », « je ronge »…) dont il convient de connaître la signification pour éviter tout désagrément.

Pour Sylvie Giacometti, fabriquer soi-même son produit nettoyant multi-usages offre de nombreux avantages : « Cela permet de réaliser des économies, de multiplier les usages avec moins de produits d’où diminution de la quantité de déchets et de travailler avec un produit respectueux de la santé et de l’environnement ». La démarche est très simple : « Dans un bidon opaque d’un litre, versez deux cuillères à soupe de bicarbonate et un litre d’eau chaude. Fermez et remuer délicatement. Mélangez dans un verre deux cuillères à soupe de vinaigre blanc et deux gouttes d’huiles essentielles. Versez le mélange dans un bidon (si besoin avec un entonnoir). Fermez et agitez doucement. C’est prêt ! ». Ce produit désinfectant, au prix de revient dérisoire, s’utilise avec une éponge sur de nombreuses surfaces (plan de travail, frigidaire, micro-onde, poubelle…).

LES INDISPENSABLES à POSSéDER DANS SON PLACARD

Sylvie Giacometti, lors de cet atelier, a également fait le tour des produits naturels indispensables pour garder son domicile propre. Parmi ceux-ci, le vinaigre blanc - « Il détartre, dégraisse, désodorise et s’utilise presque partout. Il adoucit le linge, nettoie les vitres, désodorise et aseptise les poubelles », le savon noir qui « dégraisse fortement (four, hotte), décape les peintures à l’huile et remplace les produits de nettoyage pour le sol » ou encore le bicarbonate de soude : « un produit antiacide et anticalcaire qui blanchit et désodorise le linge, nettoie les métaux, récure les lavabos, ravive les meubles… ». L’argile possède aussi de nombreuses vertus : « Il absorbe les tâches de vin, d’huile ou encore de beurre sur les textiles, le bois, le marbre, la pierre ». Intarissable sur le sujet, la Chargée de mission a évoqué en sus les cristaux de soude, la savon de Marseille, l’huile de lin, le sel, l’eau oxygénée, les cendres de bois et même les noix de lavage ! Trois noix (à acheter dans un magasin bio) placées dans des sacs en coton dans le tambour de la machine permettent de laver le linge à moindre coût. Celles-ci peuvent être réutilisées trois fois et sont ensuite compostables.

Les exemples cités ont montré aux participant(e)s qu’il est aisé de fabriquer soi-même ses produits ménagers et d’utiliser, au quotidien, des produits d’entretiens naturels respectueux de la santé et de l’environnement. Chacun est reparti avec un petit sac comportant de nombreuses informations : « être écocitoyen à la maison », « les logos environnementaux sur les produits », « consommer mieux »… une manière ludique et conviviale de poursuivre les apprentissages de l’atelier chez soi. Une bibliographie est également disponible à la Médiathèque.

Un article rédigé par Emmanuel GARBAL