Ce vendredi 19 juin, à 9h30, Michel Decker, Maire de Florange recevra officiellement une pétition recueillant les signatures des habitants de la commune s'opposant au projet de l'A31Bis. Le tracé retenu par les services de l'Etat couperait Florange en deux !

L'Etat veut imposer à la Ville de Florange un barreau autoroutier en pleine ville. Les élus emmenés par Michel DECKER, Maire de Florange ainsi que par Alain HEYER, son Adjoint chargé des Finances et des Affaires Economiques rejettent ce tracé mais bien conscients des enjeux économiques et sociétaux, proposent de manière constructive un tracé alternatif plus respectueux des populations.

Pour eux, en effet, l'A31 doit être améliorée mais pas en sacrifiant les Florangeois. Ainsi l'équipe municipale ne ménage pas ses efforts. Ce tracé alternatif passant par les hauts fourneaux a été défendu par M. DECKER et M. HEYER lors de réunions publiques à Yutz et Thionville et a fait l'objet d'une présentation aux florangeois par l'intermédiaire du magazine municipal Flo'Mag. Patrick Weiten, Président du Conseil Départemental de la Moselle, a tenu ces mots clairs à l'occasion de la réunion à Yutz : "Je ne suis pas sûr que ce soit le tracé prévu de traverse de Florange qu'il faille faire... C'est une véritable question politique". Les élus de la CAVF ont été également sollicités à propos de ce tracé alternatif. Le projet a été porté par les deux élus jusqu'au plus haut sommet de l'Etat. Lors de la visite du Président de la République, François HOLLANDE, en Lorraine, pour la pose de la première pierre du laboratoire de recherches Métafensch à Uckange le 24 novembre 2014, le sujet a été discuté. Le Maire de Florange interpellera à nouveau le Président de la République en lui adressant cette semaine un courrier lui demandant de recevoir les élus florangeois pour présenter à nouveau le projet alternatif et lui redire leur opposition C'est un combat de longue date qui commence en 2003 quand Alain HEYER avait adressé un courrier sur le sujet au Préfet de l'époque.

Ces actions résolues qui défendent les florangeois tout en préservant l'intérêt général ne faibliront pas. L'équipe municipale s'y engage. Toutes les voies légales pour faire entendre la voix de la raison seront mobilisées car pour les élus de la commune, il est impossible que le débat public sur l'A31Bis "escamote" le problème de la traversée de Florange et ses 12000 habitants.

"Ecoute" et "Responsabilité", deux mots qui ne sont pas vains pour l'équipe municipale. "Ecoute" des revendications des citoyens et "Responsabilité", en soutenant le projet A31Bis sur le ban de Florange mais hors zone urbaine.

Les élus défendront une nouvelle fois le projet lors de la réunion publique du jeudi 25 juin à Metz.